Les mains dans la terre


Le 20 mars dernier, veille du printemps, ils/elles étaient une petite vingtaine à avoir répondu à l’appel de notre jeune association pour découvrir l'Ortu di Sundi, le jardin partagé sur les hauteurs de Figarella. Et nous sommes heureux d’annoncer que La Pivarella compte maintenant cinq jardiniers, prêts à « prendre » une parcelle. Certains ont même déjà commencé ! Nous voilà donc entrés dans une nouvelle phase du projet plus concrète et je m’en réjouis.

Pour ma part, souhaitant m’essayer aux tomates, aux courgettes et aux oignons et n’y connaissant pas grand-chose, j’ai passé quelques heures sur internet cette semaine pour me faire une opinion sur les différentes façons de les faire pousser.

D’autres sont branchés artichauts, orties, engrais verts, capucines et autres fleurs comestibles. On va donc pouvoir échanger sur nos pratiques, nos succès et aussi nos échecs. Ca promet ! V. voudrait aussi cultiver les courges dont on fait des gourdes, comme celles des bergers et que nous accrochions sur nos sacs à dos, en partant en randonnée. Mieux que celles vendues chez Decathlon, non ? Venez donc rejoindre notre petit cercle. Il reste quelques parcelles à distribuer… et des tas de choses à imaginer.


Pour finir, un petit mot sur l’association qui compte à ce jour, une trentaine d’adhésions.

Tout d’abord merci à ceux et celles qui nous soutiennent et qui ont exprimé le souhait de développer d’autres actions. Le jardin est aussi leur lieu. Avec les beaux jours, il nous permettra de nous réunir pour inventer un « demain » qui nous appartient.



Pour en savoir plus sur le jardin, par ici.


Sylvia Cagninacci

Présidente de la Pivarella


176 vues

Posts récents

Voir tout